Le saviez-vous..? El Tió de Nadal…

À quelques jours des fêtes de Noël, nous avions envie de partager avec vous une des traditions catalanes qui ravit tous les petits (et peut-être même les grands… haha, on vous a démasqué !).

Même si cette coutume est bien plus présente en Catalogne Sud, elle a aussi sa place dans notre département où plus en plus d’écoles enseignent le catalan, et où ces belles traditions sont donc également transmises…

Le saviez-vous..? El Tió de Nadal

En Catalogne (du Sud, plus particulièrement), le calendrier de l’Avent n’existe pas… et les cadeaux sont seulement distribués à l’arrivée des Rois Mage, le 06 janvier.
Il en faut de la patience pour attendre si longtemps !! Et pour cela, El Tió a tous les atouts pour occuper nos chers petits impatients (oui oui, vous voyez très bien de qui je veux parler… “encore combien de dodos ?”) !!

Mais un Tió de Nadal, c’est quoi au juste ?

En catalan cela veut dire “la bûche de Noël” car à l’origine, il s’agissait d’un morceau de tronc de l’âtre et son cadeau était la chaleur qu’il apportait à la maison (hé oui… à l’époque on était assez loin de notre société de consommation actuelle…).

Aujourd’hui il s’agit d’une petite buche (qui devra “grossir” tout au long de sa présence à vos côtés… donc prévoyez-en plusieurs, ou devenez magicien !), avec 2 bouts de bois en guise de pattes de devant, un petit nez rouge en bois lui aussi, un grand sourire dessiné et coiffé de la traditionnelle “barretina” (autre emblème traditionnel) de couleur rouge et noire.

On dit que cette tradition remonte de la nuit des temps (…ça commence à durer cette histoire !).
Il s’agirait de rendre hommage aux arbres… pour leur rôle essentiel dans la vie de tous les jours, vu qu’ils servaient à construire, chauffer, nourrir…

La bûche est choisie le 13 décembre lors de la Sainte-Lucie en allant la chercher dans les bois…
Ho mais quel jour sommes nous aujourd’hui, pour le partage avec vous de cet article ? Tout pile dans les temps !!
Allé hop, courrez chercher de la buchette et décorez-la en famille ou entre amis : plus on est de fous… vous connaissez la suite !

Ensuite, jours après jours, on donne au Tió un peu à “manger”, et surtout on le recouvre d’une petite couverture pour qu’il n’ait pas froid (oui, on sait… mais bon, faut y croire : c’est la “magie de Noël”).
Le jour de Noël donc, on lui commande de “cagar” (doit-on vraiment traduire ou vous suivez..?!).
Pour ce faire, on le bat avec des bâtons en chantant des chansons :

Caga tió, tió de nadal ; no caguis arengades que són salades, caga torrons, que són mes bons”.
” Chie Tronc, Tronc de Noël ; ne chie pas des sardines, elles sont salées, chie plutôt des turrons, c’est bien meilleur”.

Mais malgré toutes ces belles paroles, le petit personnage ne donne pas grand chose…
Les cadeaux seront apportés plus tard par les Rois Mages (vous voyez qu’on est obligé de répéter… impatients va !).
Il donne des objets de petite taille, généralement des bonbons, des noix et des tourons. Et tout cela, à partager avec ceux qui ont contribué à sa venue dans votre foyer !

Évidemment, ce sont les “grandes-personnes” (oui, on peut perdre le statut “d’adulte” lorsqu’on a la joie de retourner en enfance…), qui, la veille de Noël, ont rempli le Tió de friandises…
Et quand celui-ci n’a plus à rien à “cagar”, il donne un hareng salé, une gousse d’ail, un oignon… berk !

Pour terminer cette fabuleuse histoire de Noël, on aimerait bien vous faire chanter avec nous la petite comptine du Tió que vous enfants connaissent certainement… alors c’est par ici

Accrochez-vous à vos pantoufles… ça reste bien dans la tête 😉

!! BONES FESTES !!

2017-12-13T12:03:19+00:00 décembre 13th, 2017|Categories: Actualités, Evénements|Tags: , , |